bilrec

réalisation d'une maison ossature bois, à base d'un kit TIRO, par la société HEMMA Construction.

23 août 2009

Pose du bardage

Trois semaines d'été qui ont été bien remplies.
Comme prévu, je voulais que la maison soit protégée pour l'hiver, donc, après la mise en place de l'isolation, l'opération prévue pour ces trois semaines a été la pose du bardage.
La première semaine, ma femme n'ayant pas pu avoir les vacances en même temps que moi, je me suis retrouvé seul pour préparer le travail proprement dit de pose.
En effet, avant la pose, je devais passer une couche de traitement et peindre la couche d'accroche et la première couche de peinture. La deuxième devant être faite une fois le bardage posé.
J'ai donc mis en place des support pour positionner les lattes.


DSC02859       DSC02861


J'ai hésité mais je me suis laissé tenté par un pistolet basse pression pour faire cette peinture. j'ai été bluffé par l'efficacité du système. une fois la viscosité bien réglée, ça envoie.
J'ai donc pu préparer les 180 m² de bardage en environ 4 jours.

La deuxième semaine, aidés par ma sœur, nous avons commencé la pose des lattes. J'ai commencé par le pignon Ouest. Une fois le niveau de départ bien positionné, une vérification toutes les deux ou trois lattes permet de conserver un aplomb impeccable.

DSC02857      DSC02866

La partie basse est assez aisée, on a laissé la hauteur pour plus tard, je ne suis pas un fanatique des travaux en hauteur, mais j'ai bien du m'y faire et ma femme aussi :-)).
La façade Nord a été abattue rapidement. Le pignon Est a suivi le même chemin.

Les pointes des deux pignons ont été une autre paire de manche.
A l'option de l'échafaudage, conseillée par Hemma, nous avons préféré celle des deux échelles, moins chère, mais autrement moins sécurisante.
Bref, pour être honnête, perchés sur nos échelles, avec nos lattes de 4,80 pour certaines, on a fait un peu d'huile. La peur étant bonne conseillère, nous avons assuré les calages des échelles, et travaillé calmement, avec réflexion. Donc les deux pignons ont été finis en trois jours. La mise en place des aérateurs, déjà préparés, a été réalisée sans problème.
Je n'irais pas jusqu'à dire que nous étions à l'aise à la fin, mais le travail était plus serein qu'au début .



DSC02869    DSC02874    DSC02877


DSC02895    DSC02896    DSC02897



A suivi le dessous des débords de façades et bien sûr, la troisième couche de peinture.

Le manque de peinture m'a imposé d'attendre la prochaine fois pour terminer la dernière couche, mais le pignon Ouest est fini, bien protégée, de même que la façade Nord.

DSC02899   DSC02901    DSC02902

DSC02908

La mise en place des angles et des descentes de gouttière a clôturé ces vacances actives, bien actives même, il faut le reconnaître.

prochaine étape, finir la dernière couche de peinture et mettre en place des menuiseries,   
encore des découvertes en perspective.....

Posté par bilrec à 20:09 - 8 - bardage - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 juin 2009

Et encore de l'isolation

Après trois semaines de pose, j'ai pu de nouveau profiter d'une semaine de temps libre pour aller continuer la pose de l'isolant.
Après le passage du RDC, qui comme je le disais a été assez simple, même si très poussiéreux, l'isolation des deux pans de toiture a été autrement plus compliquée.
Plusieurs étapes :
1 - Mettre en place un panneau d'isorel pour ménager une circulation d'air entre l'isolant et le platelage. C'est là que les plaques d'isorel récupérées sur les palettes d'isolant interviennent. En effet, à l'origine, le concepteur du kit prévoit une isolation au niveau des jambes de force. Pour ma part, je préfère poursuivre mon isolation des rampants jusqu'à l'aplomb des murs du RDC. Les plaques d'isorel du kit et celles récupérées permettent de couvrir la surface totale.

2 - Rajouter des tasseaux sur l'arbalétrier et atteindre 270mm de profondeur pour mettre en place les trois couches d'isolants.

02062009046      02062009047


3 - Mettre en place les trois épaisseurs de laine de bois de 100 mm d'épais. C'est là qu'on s'amuse un peu plus. Mettre en place, seul, en quinconce, les différents panneaux d'isolant, les maintenir plaqués et fixer les planches permettant de les retenir. Oups, j'ai du proférer quelques gros mots sonores. Encore une fois, au bout d'une journée, mon beau-frère m'a donné un bon coup de main.
Une fois le premier pan fait, on a mis en place une technique éprouvée qui est retenue et le deuxième pan sera fait seul, en une journée. On n'est pas particulièrement malin, mais on apprend vite dans la famille :-)))


03062009050      03062009051


Il restait les pignons mais la, pas de problème. Des découpes mais, mis à part ça, une mise en place assez facile. Le contreventement est également mis en place sur ces pignons. Pour l'isolation, il restera le toit du second étage lorsque le lambris aura été posé.


05062009056      05062009057

Pour l'instant, nettoyage de l'étage et du RDC, les ballots d'isolant restants sont placés à l'étage. Le RDC est totalement libéré pour permettre la mise en peinture du bardage, au début des vacances d'été.

05062009059      05062009060


Suite au mois d'août.

Posté par bilrec à 20:46 - 3 - Choix isolation - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 juin 2009

Mise en place de l'isolation

Une fois tout l'isolant transporté et protégé dans la maison, nous avons commencé le lendemain la mise en place.

Si la laine de bois n'est pas irritante comme peut l'être la laine de verre, la poussière que dégage la pose n'est pas négligeable. Le masque s'impose.

(désolé pour les photos, le portable a ses limites...et moi aussi)

02052009013   02052009014   02052009017   

Mis à part ce détail, la mise en place dans l'ossature du RDC a été réalisée en quelques jours. Les plaques mesurent 2 cm de plus que les caissons de l'ossature. La découpe est faite au couteau assez aisément. L'ensemble avance vite, ma femme découpe, mon beau-frère et moi mettons en place les panneaux. Le RDC est en fait assez simple, accessible sans échelle, un simple escabeau suffit pour insérer la partie haute des panneaux.

En revanche, après avoir mis en place les deux épaisseur de 100mm, la pose des panneaux d'OSB pour le contreventement a été une autre paire de manche. L'isolant,autrement plus dense que de la laine de verre, n'avait pas l'intention de se laisser faire, et les 5mm théoriques de débordement de l'ossature (montant de 195mm et 200mm d'isolant) ne se sont pas fait oublier.
Le positionnement des panneaux n'est pas simple. les pointes sont ensuite enfoncées en biais pour résister à la pression de la laine de bois. au final, tout rentre en place.

05052009023    05052009025

Une fois tout pointé ( et il y en a quelques une), la nuit bien venu a apporté ses conseils : "on a oublier la dilatation....."
Le lendemain, la solution prise a été de passer une scie circulaire à la jonction de chaque plaque, pour créer l'espace de dilatation nécessaire. Aussitôt dit, aussitôt fait, réglage de l'épaisseur d'un plaque, au chouia prêt et le tour de la maison est fait. L'erreur est corrigée, je pense bien que ce ne sera pas la dernière mais tant qu'on peut y remédier ...

05052009024

Avant de finir mes quelques jours, je prépare un plancher provisoire avec les plaques OSB disponibles, c'est un peu souple, mais ça devrait tenir. Je monte une partie des ballots à l'étage pour préparer ma prochaine semaine de travail, dans un mois.

06052009026

Fin de la première petite semaine de travail.

Posté par bilrec à 21:24 - 3 - Choix isolation - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2009

Réception laine de bois

La livraison a eu lieu comme prévue, le conducteur, allemand, en provenance directe de l'usine du fabricant nous attendait comme convenu, à 7h45, au centre du village. Un rapide guidage l'a mené près de chez nous.

Comme d'habitude, il est apparu que le semi remorque ne pourrait pas accéder au terrain, donc, nous nous sommes rabattu sur le devant de chez mon père.
Le déchargement a eu lieu à la main, déconditionner les palettes, descendre les paquets un par un pour ne pas les abimer, les entasser sous la bâche ( et oui, il pleuvait par moment ...). En une heure, nous avons vidé le semi. Remerciement au chauffeur qui a participé activement.

Dans la foulée, nous avons récupéré les plaques d'isorel qui était disposées sur les palettes, elle seront utiles plus tard.

une fois le camion parti, il a fallu transporter tous les ballots à l'intérieur de la maison. Un petit montage sur la brouette et par paquet de 8, et roule mon petit.
Toute la famille participe et le travail est finalement terminé vers 15h00.

Une bonne journée, je pense que nous dormirons tous bien ce soir.

La maison qui nous paraissait grande est maintenant bien pleine.

Posté par bilrec à 13:11 - 3 - Choix isolation - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 mars 2009

Toiture

     L'écran de sous-toiture, le lattage et contre-lattage posé, se présente maintenant le moment de commencer la pose des tuiles.

     Après leur avoir fourni l'emplacement des velux (et pris en compte leurs conseils) le montage aura lieu durant la semaine prochaine.

     Les planches de rives peintes, les tuiles à rabats ont été placées.

200_couverture 

Posté par bilrec à 20:36 - 7 - Toiture - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 mars 2009

Choix difficile

     Nous en étions restés à la laine de roche, mais comme on dit, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.
   La laine de roche n'avait pour avantage que le prix, mais au regard de l'épaisseur dans les murs, pour éviter le tassement, j'avais opté pour pour une densité assez élevée, et surtout, je faisais un blocage sur ce type de produit. c'est peut-être bête, mais on ne se refait pas. Le tarif était intéressant, mais en même temps pas complètement convaincant.


     Bref, après avoir obtenu un devis, j'ai recommencé à démarcher les fournisseurs, mais en fibre de bois. Les premiers prix m'ont amené à près de 12 euros HT, de l'humour. Et puis, au fur et à mesure, je suis arrivé à obtenir un prix d'environ 8 euros par m², en 100mm d'épais. L'argument d'un volume de plus de 65 m3, soit un semi quasi plein, a fait son chemin. Je dois dire que j'ai un peu tiré sur les commerciaux.
Certains feront certainement mieux que moi, mais je n'ai pas trop la fibre marchandage. Comme on dit, le principal, c'est d'être content de ce qu'on obtient.

 

     (Quand je vois la marge faite sur les premiers tarifs, je me dis que certains vivent bien, mais bon, comme on dit, le commerce, c'est le commerce ...)

Posté par bilrec à 13:35 - 3 - Choix isolation - Commentaires [0] - Permalien [#]

Toiture

     Le montage se poursuit. Même si l'évolution est moins impressionnante que les premiers jours, le chantier avance consciencieusement. le calage de la charpente a précédé la mise en place du platelage. la surface n'est pas négligeable, environ 150m².


187_platelage  191_platelage

     Les planches de rives sont mises en place. On commence à se rendre compte de la surface de la toiture et de l'importance des débords. Les simulations informatiques laissant le soleil pénétrer dans la maison en hiver, et limitant l'exposition solaire en été semblent confirmées par ce que j'en vois pour l'instant sur le terrain. Ça rassure.

192_planche_de_rive  193_planche_de_rive


     Le pare-vapeur HPV est fixé sur le platelage sur la pente Sud. A l'origine, ils utilisaient un carton bitumeux, perméable également à la vapeur d'eau, mais ce nouveau pare-vapeur, référencé comme HPV, bien qu'un peu plus cher est également plus large et vraisemblablement plus simple et rapide à poser. J'irais au résultat prochainement.


194_pare_pluie

C'est sympa de se dire que la maison est bientôt protégée de la pluie. :-))))

Posté par bilrec à 13:14 - 6 - construction ossature - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2009

Elévation de la charpente

Après calage de l'ossature des murs, l'équipe d'HEMMA Construction prépare les différents matériel dont ils aura besoin pour la mise en place des pignons et des fermettes.
La grue télescopique (une 60 tonnes, excusez du peu) est prévue pour dix heures ce matin et après un petit café chantier, elle arrive avec son véhicule d'allègement.

114__l_vation_charpente  129__l_vation_charpente

La mise en place minutieuse de l'engin sur le terrain en partie meuble (et je suis gentil quand je dis "meuble", car ici la terre glaise est très "amoureuse").
Les fermettes et pignons se trouvant de l'autre coté de la maison, la flèche nécessaire a nécessité une 60 tonnes, principalement pour la longueur de son bras.
Les pignons sont mis en place les premiers. Ils sont calés verticalement avec des renforts fixés au sol. Une ligne de vie, permettant l'assurance des intervenants est fixée entre eux.

124__l_vation_charpente  131__l_vation_charpente  149__l_vation_charpente

Les fermettes sont alors mises en place, une à une, calées tout les 1m20. Et toujours avec cette précision (et "un mm de mon coté", "encore un peu", "de trop, on recommence", tout ça perché sur le fait du toit. Impeccable.

168__l_vation_charpente  181__l_vation_charpente  179__l_vation_charpente

A noter que le grutier n'était pas un "manche" non plus. Travail quasi en aveugle, aux ordres, et tout ça sans pépin.

La première semaine de leur intervention se termine. Ce n'est pas pour lancer des fleurs, ou pour me rassurer, mais comme je l'espérais, et que le début m'avait laissé pressentir, ils sont pointus, pro et motivés. Chacun à son rôle et ils savent où ils vont. Bref, j'aurais pu tomber plus mal :-) pour une société découverte par hasard, sur internet de surcroit.

Posté par bilrec à 18:51 - 6 - construction ossature - Commentaires [0] - Permalien [#]

Montage de l'ossature

Dès le début de l'après midi du 03 mars, après le déchargement, l'équipe s'est attaquée à la réalisation des fermettes de la charpente. La dalle du vide sanitaire est utilisée comme aire de travail. Les poutres bois sont débitées sur place avec une scie radiale et les différentes jambes de force sont également découpées à la chaine. Le tout est lié par clous de 100 à 125mm.

69_r_alisation_des_fermettes    71_r_alisation_des_fermettes

Au nombre de 10, les fermettes sont réalisées l'après midi et le lendemain matin, malgré un temps calamiteux qui n'a pas beaucoup ralenti le rythme de travail de l'équipe. Elles sont stockées sur cales derrière le vide sanitaire tandis que la dernière sert de gabarit pour la réalisation des deux pignons.


72_r_alisation_des_fermettes  73_r_alisation_des_pignons  76_r_alisation_des_pignons


La encore, les poutres sont taillées sur place, avec une précision au mm. Devant un décalage latéral de 3mm sur une portée de 4m environ, qui me semblait acceptable, Hemma à tranquillement retaillée une poutre, considérant cet écart bien trop important.
Et cette volonté de précision se reproduira à plusieurs reprises, confirmant la première bonne impression de cette équipe. Le mercredi midi, la réalisation des pignons est terminée et ils sont également stockés en dehors de la zone de travail.


77_r_alisation_des_pignons 


Le niveau de la dalle (tout au moins de la talonnette périphérique) est vérifié et les points d'appui, espacés de 60cm, sont relevés. La lisse basse est alors mise en place et calée sur une bande bitumeuse.
Et de nouveau, de la précision, un mm par ci, trois mm par là. Nous mettons en place les cales de réglages.
L'équerrage est mesuré au mm encore, de même que l'alignement (et quand je dis au mm, je n'exagère pas...).
La lisse est ensuite fixée dans la dalle, fournissant une assise parfaitement plane pour l'ossature.


79_lisse_basse  85_lisse_basse  84_lisse_basse


Les ossatures des murs, réalisées avant livraison, en section de 3 à 4m environ chacune, sont déposées sur la dalle et vont être mises en place par les trois personnes d'Hemma Construction.

Débutant par un angle, elles sont déposées, calées, vissées les une aux autres. Le réglage, provisoire lors de la levée est réalisé une fois l'ensemble montée avant une fixation définitive et la mise en place de la lisse haute qui est clouée dans chaque poutre verticale.

L'ensemble dont la perpendicularité est assurée par des poutres provisoires est également contreventé dans l'attente des panneaux d'asphaboard.


90_ossature_murs   93_ossature_murs

97_ossature_murs   109_ossature_murs

Posté par bilrec à 18:26 - 6 - construction ossature - Commentaires [0] - Permalien [#]

Livraison du kit

Le 03 mars 2009, le camion de livraison, prévue pour huit heures est à l'heure. Le voir arriver le long des petites routes du hameau est une sensation assez sympa.
Dommage, le semi-remorque ne pourra pas entrer sur le terrain; l'accès est trop restreint pour qu'il puisse manœuvrer. Après quelques tentatives devant chez mon voisin, les patrons d'Hemma Construction décident de décharger à environ 200 m, le long d'un petite route. Ils transporterons le tout avec le manitou, paquet par paquet.


41_livraison_du_Kit  44_livraison_du_Kit  48_livraison_du_Kit

    Le déchargement nous prendra près de quatre heures, soit environ le double de ce qui était prévu, mais le temps clément a facilité la tache. Le plus compliqué aura été le transport des poutres, de 9 à 12 m pour les plus longues.


48_livraison_du_Kit  49_livraison_du_Kit

53_livraison_du_Kit  67_livraison_du_Kit  52_livraison_du_Kit

  Enfin, ça y est, tous les lots de bois sont sur le terrain, déposés un peu partout, en fonction de leur futur utilisation et de la place disponible (hic)

61_livraison_du_Kit  62_livraison_du_Kit

   Etape suivante, la protection des lots de bois. La plus poussée concernera les lots qui seront utilisé en dernier tels que le bardage, le bois pour les cloisons et les plaques OSB.

   Durant cette première intervention de la société Hemma, je découvre avec plaisir le rythme de travail du trio présent (les deux gérants et leur employé). Ca sent le professionnel et le personnel compétent et motivé à plein nez. J'espère que ça laisse présager une suite aussi "carré". ils ne sont pas la pour rigoler, ça, c'est sûr.

Posté par bilrec à 17:26 - 5 - livraison du kit Tiro - Commentaires [0] - Permalien [#]

 
compteur pour blog